Comment développer sa créativité : à vos feutres !

Récemment (ces dernières années) j’ai découvert le plaisir de créer. Je m’explique. J’ai toujours bien aimé écrire (au sens propre : calligraphier). Mais mon écriture s’arrêtait à de jolies lettres pour mes petites nièces, ou des petits mots cachés sous les oreillers des gens (de ma famille, pas des inconnus hein). Je sentais bien que le coloriage me manquait, mais je n’osais pas trop acheter un cahier de coloriage pour enfants…. un peu comme quand on se dit « j’ai 27 ans, puis-je décemment jouer aux playmobiles ? » (j’aimerais TELLEMENT). Est apparue alors la mode des mandalas et autre « coloriage thérapeutique » ou comment faire socialement accepter le coloriage pour adulte. (et vendre 17 euros un cahier de fleurs. Mais passons)
Bref, une chose en entrainant une autre, j’ai ainsi assumé de me mettre à « l’art » (au coloriage) à 27 ans. Et c’est alors que j’ai découvert quelque chose de dingue : dessiner me procurait du plaisir. Un véritable plaisir intellectuel. Une case de mon cerveau était clairement stimulée et heureuse lorsque je tenais un feutre. Et longtemps après que je l’ai posé, je continuais de me sentir bien. Épanouie. Comme s’il existait un besoin (au même titre que la soif) qui devait être étanché (disons peut-être pas un besoin non plus, mais un besoin se situant en haut de la pyramide de Maslow quoi). 

Mais je sais déjà ce que vous allez dire : cet article est beaucoup trop long. « Ok, elle est gentille mais moi je ne sais pas dessiner. Je ne suis pas créatif. Je n’ai aucun talent artistique. » Et bien je réfute cet argument. Vous êtes créatifs. Il suffit simplement d’oser vous lancer. C’est pourquoi aujourd’hui je souhaite partager avec vous des petites astuces et conseils pour booster votre créativité.

Choisissez votre domaine

Comme pour le sport, il n’existe pas qu’un seul art. Et chacun aura ses préférences, ses affinités : les feutres, la peinture, le crayon de papier…. pour ceux qui aiment dessiner. La plume, les feutres, les stylos pour ceux qui aiment écrire. Le tricot, la couture, le bois, la broderie, les perles, les mosaïques, l’origami, la céramique, la sculpture, la poterie, les bracelets brésiliens, la déco de t-shirt, de meubles, bref, il existe des centaines de façons d’être créatif… il vous suffit de choisir ce qui vous amuse le plus ! Et vous pouvez être un piètre dessinateur, mais tricoter comme un dieu. Ou être mauvais partout MAIS aimer quand même, et c’est très bien aussi ! (on reviendra sur le concept de « talent » qui est totalement hors propos ici. On ne parle pas d’être doué, mais de prendre du plaisir.)
Essayez et trouvez vos armes : l’aiguille, le pinceau, ou simplement vos doigts, il existe un art pour vous.

Suivez, copiez, recopiez

Souvent, lorsqu’on commence, et bien justement on ne sait pas par où commencer. Il peut arriver qu’on ne sache même pas comment utiliser le matériel (franchement, deux aiguilles et une pelote de laine ne suffisent pas à tricoter si on ne sait pas comment les utiliser). Et quand bien même on « sait » et bien on « ne sait pas quoi faire ». Heureusement, internet existe. Et internet est ton ami. Youtube, Instagram, Pinterest : tu trouveras forcément un tutoriel à suivre. Ou bien des créations à recopier. Car voici également mon avis : c’est ok de recopier. C’est en recopiant qu’on apprend. (le plagiat serait de recopier et de dire « c’est moi qui l’ai inventé »). Les plus grands peintres ont commencé en reproduisant des tableaux. On apprend à parler et à écrire en répétant et en recopiant des modèles. Pour l’art, c’est pareil. Recopier une création c’est déjà commencer par commencer : au moins, vous savez où vous allez. C’est une façon de s’entrainer. Grace aux vidéos, vous pouvez même refaire en pas à pas. Alors n’hésitez pas à reproduire des choses que vous trouvez jolies.

Mixez et improvisez

Ok, vous savez recopier. Maintenant vous aimeriez bien être plus créatifs. Je trouve qu’une bonne façon de faire, c’est de partir d’un modèle, et de le modifier un peu. Changer une couleur, une forme. Ou encore mixez deux modèles. Alors non, ne vous lancez pas dans un pull écharpe en tricot… mais vous avez un modèle de pull marin et un modèle de gilet… faites un gilet marin ! Ce sera une création unique, inspirée de modèles certes, mais unique. Je fais souvent ça en « lettering » : je récupère plusieurs modèles d’écriture que j’aime, et je prends quelques idées dans chaque. Je commence ainsi à faire travailler mon imagination… Car partir d’une feuille entièrement blanche est encore parfois difficile. Mais j’y arrive de plus en plus.

Amusez-vous

C’est un petit peu la base. Il faut prendre du plaisir. Ne vous mettez pas de pression. Ce n’est pas grave si c’est moche. Au final vous le faites pour vous. Vous n’avez pas à rendre des comptes. Personne ne va venir émettre un jugement. Parfois, juste mélanger des couleurs au pinceau sur une feuille c’est super agréable. Comme un enfant. Et pourquoi pas tremper ses doigts dans la peinture ? Personne ne le saura. Vous vous retrouvez avec un gros pâté marronnasse sur la feuille ? Et bah tant pis ! (je n’ai jamais trop compris le mélange des couleurs, et ça finit souvent en marrons alors que je voulais du violet moi). L’objectif est de vous vider la tête. D’utiliser vos mains. Laissez courir le feutre sur le papier. Rien que ça, ça fait du bien.
Et si vous voulez broder un gros zizi, et bien allez y. Faire un collier de perles moches, très bien. Tricoter un simple carré de laine qui ne sert à rien, pourquoi pas ?

Apprenez

C’est une erreur commune de croire que les artistes sont nés avec un talent inné. Qu’un jour il ou elle a pris un crayon, et pouf, a dessiné une nature morte. Comme pour les musiciens, les sportifs, et toute autre personne « experte », lorsqu’on creuse un peu, on est souvent surpris de découvrir le TEMPS qu’ils passent à s’exercer et pratiquer. Cela se compte souvent en plusieurs heures quotidiennes. Dessinez 2h tous les jours pendant 10 ans, et vous aussi vous serez talentueux.
Et comme pour la musique, la cuisine, la conduite de voiture et toute autre activité, il y a une part de « personnalité » et une part de technique. Trouver sa personnalité, son style, sa façon de faire se fait avec le temps. Quant à la technique, et bien elle s’apprend. Les pianistes font des gammes. Les danseurs répètent indéfiniment des gestes. Pour l’art, c’est pareil : il faut apprendre.
Si vous souhaitez vous perfectionner, n’hésitez donc pas à vous tourner vers des cours. Pas besoin d’en prendre 100 heures non plus. Mais quelques heures avec un pro peut vous faire monter en compétence très rapidement (je ne peux que vous recommander les cours de calligraphie de La Maison de Calligraphie par exemple)

Osez

Ça y’est, vous avez trouvé votre domaine et vous commencez à prendre du plaisir à pratiquer… et bien lancez-vous ! Osez sortir de votre zone de confort ( = celle où vous faites des pâtés marrons seuls chez vous). Lancez-vous des défis : faire un pull à quelqu’un. Réaliser une carte d’anniversaire. Postez une photo de votre dernière oeuvre sur les réseaux.
Les gens sont généralement bienveillants, et vous encourageront. Et alors vous serez boosté, et encore plus motivés pour progresser et continuer

Alors, tu te lances ? Dis moi ce que tu as envie de faire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s