Pourquoi commencer un Bullet Journal ?

Alors je vous préviens tout de suite, je ne vais pas faire une longue introduction sur « qu’est-ce que le bullet journal » ? J’estime que nous sommes en 2019, et que si vous êtes tombé(e)s sur cet article, c’est que vous avez déjà eu vent des milliards d’articles/ vidéos / photos qui vous parlent du principe du bujo. Non, moi je veux vous parler de pourquoi c’est génial / motivant / efficace / épanouissant d’avoir un Bujo. Vous convaincre de vous lancer quoi.

Et pour cela, je voudrais détruire un par un tous les arguments que j’entends « contre ». Méthodiquement.

Mais avant cela, je pense qu’il y a un pré-requis : seront intéressées par le bujo, toutes les personnes qui ont besoin d’organiser et structurer leur vie et/ou les personnes qui ont déjà une appétence pour les listes. Si tu revendiques de vivre uniquement au jour le jour, et de ne vouloir rien contrôler de ta vie, en effet, passe ton chemin.

« Je ne vois pas l’intérêt par rapport à mes listes classiques ou un agenda »

Le bujo vous permet en fait de regrouper TOUTES les listes de votre vie au même endroit que votre agenda. Donc en termes de place, d’organisation et de praticité, on est bon. Il va permettre d’en faire un ensemble cohérent dans l’espace et dans le temps. Parce que la liste des choses à faire qui traine dans votre poche, et celle des personnes à inviter à la soirée samedi prochain qui doit être dans votre bureau, et celle des choses à faire cette année sous votre lit (la liste, pas les choses que vous devez faire sous votre lit, vous suivez ?) elles sont, je vous le dis, PERDUES. Donc regroupez tout cela dans un seul carnet, sur lequel figure justement votre emploi du temps de l’année / du mois / de la semaine (ne rayez rien, les 3 doivent être là) et vous aurez une vision d’ensemble de comment organiser votre temps.
D’autant plus qu’il peut être intéressant de mettre chaque liste en lien les unes avec les autres : car votre liste de courses va dépendre un peu de votre liste des personnes à inviter, mais aussi de votre calendrier. La liste des choses à faire aujourd’hui va être influencée par la liste des choses à faire dans le mois…. mais nous y reviendrons dans un prochain article.

Le bullet journal est donc un outil qui va fonctionner un peu comme la « pensine » d’Harry Potter, mais en plus pratique au quotidien.
Vous allez pouvoir réunir dans un carnet
votre agenda : à l’année, au mois et à la semaine. Afin de toujours savoir ce qui vous attend, mais aussi de pouvoir programmer et anticiper les choses à faire.
Vos pense-bêtes : tout ce à quoi vous voulez penser (rdv, anniversaires, to-do list, échéances….)
Vos bonnes résolutions : puisqu’il s’agit d’anticiper et de prévoir, c’est l’endroit idéal pour se fixer des objectifs (de la perte de poids, à la reconversion professionnelle, en passant par l’organisation de vacances et tout autre projet qui vous tient à coeur) et de décomposer les étapes de ce challenge. Parce que vous savez que vous souhaitez perdre 5kg cette année, il vous faudra prévoir x séances de sport par semaine etc.
Vos pensées : cet agenda-liste-géante peut aussi revêtir l’aspect d’un « journal intime ». Vous pouvez ainsi y ajouter tout ce dont vous voulez vous rappeler (une bonne recette, une citation, une discussion, un idée, un commentaire sur un événement de la journée ou sur votre semaine…)

« Je n’ai pas le temps »

Peut-être que si tu t’organisais mieux, tu aurais le temps. JDCJDR.
En réalité le bujo ne prend pas tellement de temps. A moins de se lancer dans une nature morte à l’aquarelle pour décorer chaque journée, j’évalue à 5-10 min maximum par jour le temps passé à bujoter (oui, c’est devenu un verbe parmi la communauté des… bujoteurs. Oui c’est un titre). Sachant qu’il n’est même pas forcément nécessaire d’ouvrir son Bujo tous les jours (cela dépendra un peu de votre utilisation). Mais une moyenne de 5 minutes par jour me paraît ne pas être un temps trop contraignant à ajouter à son quotidien. Surtout qu’il va vous permettre d’en gagner par ailleurs.
L’idéal est de fixer à l’avance ce temps : le matin en petit-déjeunant, ou bien le soir, juste avant de se coucher. Faites-en un rendez-vous fixe.

« Je ne sais pas dessiner »

Aucun rapport. Et j’insiste TELLEMENT sur ce contre-argument. Car j’ai eu plusieurs personnes autour de moi qui ont abandonné, ou, pire, n’ont même pas voulu essayer, simplement car elles « dessinaient mal » ou « n’avaient aucun goût »… En effet des artistes se sont emparé(e)s des réseaux sociaux pour mettre en avant leur création, et, en effet, certaines sont juste époustouflantes. Mais ce n’est pas parce que tu ne sais pas cuisiner une charlotte aux fraises que tu ne peux pas te faire un gâteau. Ce n’est pas parce que tu n’as pas le record du monde sur 10 000m que tu ne peux pas aller faire un footing de temps en temps.
Vraiment. Le dessin et la calligraphie sont complètement indépendants de l’utilité et la réussite d’un bujo. D’ailleurs, plus le temps passe, plus j’en viens à trouver qu’un « beau bujo », c’est un bujo qui a servi. Qui est rempli, utilisé, fonctionnel. Même s’il y a des ratures, qu’une seule couleur et une écriture moche. Sa beauté c’est sa fonctionnalité. ainsi que son utilisation dans le temps.

« Moi je fais tout sur google calendrier, ou sur mon smarphone »

En effet, il existe aujourd’hui de nombreux outils informatiques pour s’organiser et organiser son temps : des appli qui trackent chacun de vos mouvements, le temps passé à faire telle activité, qui permettent de faire des listes, des notifications, des reminders…. Mais, comme l’explique Ryder Carroll dans sa méthode Bullet Journal, ces applis sont généralement tellement complexes qu’on n’arrive pas à les exploiter comme on voudrait… ou bien tellement simplistes qu’on ne peut pas les personnaliser comme on voudrait.
L’avantage du bujo est que vous pouvez complètement l’adapter à vos besoins, et le faire évoluer selon vos contraintes ou vos propres évolutions personnelles.

Non, vraiment, il n’y a pas de contre-argument qui tienne la route.

Je vous propose donc de nous retrouver dans un prochain article : comment commencer son bullet journal ? (un sujet qui n’a clairement jamais été traité… uhm)

2 réflexions sur “Pourquoi commencer un Bullet Journal ?

  1. Maeva Rbt dit :

    Depuis mars je ne peux plus me passer de mon bujo ! Je trouve ça tellement pratique et agréable. Le soir, je me pose tranquillement devant et je remplis tout ce que je souhaites remplir. C’est mon moment de détente de la journée ☺️

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s