4 petits jeux pour occuper ton chômage et sortir de chez toi

Tu as fini les 10 saisons de Friends pour la 14° fois. Tu as envoyé 24 candidatures, et 17 mails de relance. Tu as nettoyé derrière le frigo, changé la litière du chat et repassé chaque slip de ton armoire. Il est temps de trouver une nouvelle activité pour occuper ta journée de chômage.

Je te propose donc ici 4 petits jeux d’ethno-sociologie pour réfléchir sur la vie et t’occuper jusqu’à ton prochain rendez-vous avec Mireille, ta conseillère pôle emploi.

NB : Ces activités nécessitent de vivre dans une ville et d’avoir entre 2 et 5 euros restants de tes alloc.

Catch me if you can

Le premier jeu, je le tire d’Aurélien, d’Aragon. Il s’agit de suivre des gens dans la rue. (Si possible de manière discrète et pas trop creepy). Sors de chez toi, et la première personne qui attire ton regard, emboite-lui le pas. Sur 300m, sur 3h, c’est toi qui décides. Pendant un temps, tu n’es plus toi, tu n’es plus dans ta vie. Tu deviens cet autre. Tu es emporté dans son quotidien. Quelle est sa vie ? Est-il / elle pressé(e) ? Heureux ? Malheureux ? Où va t-il, pourquoi, à quoi pense t-il (elle) ? Tu ne le reverras plus jamais, demain il aura disparu de ta vie. Mais vous aurez partagé un moment sur cette terre.

Alors, précision, quand il / elle arrive chez elle, ou dans un lieu privé, il faut arrêter la filature hein.

christopher-burns-189796.jpg

Le caméléon

Puisque tu n’as pas de vie (car dans notre société actuelle, quand tu n’as pas d’emploi comme les autres, tu n’as pas d’existence, il paraît) invente toi une vie. Pendant une journée, sois une responsable marketing dans une grande boite. (Entendons-nous, ne débarque pas chez Coca Cola en t’installant devant un ordi au hasard). Habille toi de ton plus beau costume, et va crier au téléphone sur le parvis de la défense. Explique à ton coiffeur (enfin un coiffeur que tu ne connais pas) que tu as besoin d’une nouvelle coupe car tu représentes Blizzard International au Salon du Jeu vidéo de San Diego la semaine prochaine. Prends ta copine / ton copain chômeur, et allez dans un café débriefer de la dernière fusion avec telle grosse boîte.

Ça fait du bien de ne pas être soi. Et puis ça te fera bosser ta créativité ET réfléchir à qui tu veux être.

braydon-anderson-105552.jpg

I’m listening

Plutôt que de faire des paniers abandonnés de 12 450€ chez Asos sur ton canapé, installe toi dans un café populaire, et écoute les conversations de tes voisins. (Ne te sens pas obligé d’y participer hein, rappelle toi qu’il ne faut pas montrer que tu es un psychopathe). Il y a beaucoup d’inspiration et de réflexion qui découlent des conversations d’inconnus.

nick-hillier-254650.jpg

Free tour

Fais toi une ligne de métro, ou mieux encore, une ligne de bus. (Parce que le RER B c’est vite chiant)

Choisis une ligne qui passe par des quartiers que tu aimes bien ou que tu ne connais pas du tout. Installe toi confortablement, avec ou sans musique (selon que tu veux cumuler avec l’espionnage de conversation) et laisse toi porter : le paysage, les gens, c’est reposant quand tu n’es pas attendu quelque part. Moins cher que le petit train-guide-touristique. Laisse ta pensée vagabonder au même rythme que le décor.

arthur-yeti-470336.jpg

 

Et, si tu n’as pas envie de sortir, tu peux aussi rester chez toi, et jouer à faire des simulations sur le site de la CAF. C’est un peu comme jouer à SIMS avec ton compte en banque.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s