J’ai testé Insanity … et je ne suis pas encore morte

L’autre jour, alors que je mangeais tranquillement un cookie devant mon ordinateur en me disant que ça serait chouette d’avoir un corps de rêve, je me suis souvenue d’un programme de sport qui s’appelait Insanity.
Comme beaucoup de Français, j’en avais entendu parlé dans Le Rire Jaune (la vidéo sur le régime)… à l’époque je m’intéressais un peu à Px90, un autre programme de sport. (Quand je dis « je m’y intéressais » cela signifie : j’aimais bien regarder les vidéos avant/après de gens qui l’avaient fait, en restant vautrée sur mon lit en jogging. Normal quoi.)
 
Mais là, avec mon cookie à la main, j’ai eu envie de regarder de plus près.
 
Pour être vraiment honnête, je dois avouer que je suis un peu maso. Surtout en terme de sport. Je n’en fais pas plein, mais quand j’en fais, je veux que ça fasse mal. (courir non pas 10km mais un marathon. Faire non pas une balade mais le GR20…)
Alors quand j’ai lu sur l’internet mondial « attention, il se peut que vous vous évanouissiez en faisant Insanity » autant vous dire que j’étais séduite.
 
Ni une ni deux, la décision (complètement folle, avouons le) était prise : je commencerai Insanity le soir même. 
Ça, c’est l’affiche. Faisons une pause artistique pour l’étudier : il y a du rouge, du orange et du noir. Comprendre : vous allez droit dans l’enfer. Vous allez être tout rouge et ne plus rien voir. Vous allez saigner des muscles. Pour l’effet « liquide », il faut y voir de la sueur / des larmes/ de la transpiration/ du sang / du vomi, (rayez la mention inutile). Disons que c’est à chacun d’interpréter selon sa propre expérience. 
 
 
 
Alors, plus sérieusement, qu’est-ce qu’insanity et pourquoi le choisir ?
c’est un programme de sport sur 60 jours à faire chez soi, 40 minutes par jours, 6 jours par semaine. Il y a 6 vidéos différentes disponibles gratuitement et illégalement  (pour ma défense j’ai quand même regardé si je pouvais l’acheter. Même d’occasion, cela dépassait mon budget alimentaire du mois) (or certes je me lance dans insanity mais je compte quand même continuer de m’alimenter), animées par Shaun T, votre futur bourreau (que vous aimerez autant que vous le haïrez)… c’est une sorte de gros muscle qui parle et qui saute partout en vous encourageant à coup de « push push push… DIG DEEPER » 
Ce qui m’a attiré c’est tout d’abord le fait qu’il n’y ait pas besoin de matériel. Votre corps suffit 🙂 et, je l’ai découvert au grès des séances, une serviette et 24L d’eau sont appréciables.
Ensuite, ce genre de programme permet de ne pas réfléchir (hey, c’est fatigant de réfléchir) : vous suivez, et 60 jours après, vous êtes canons.
Enfin, le programme mélange cardio et muscu en faisant vraiment bosser tout le corps : ce n’est pas une série de 300 abdos puis 100 squats en mode bourrin. (mais plutôt 1million de sauts. En mode bourrin)
 
alors, plongeons un peu dans la première semaine :
 
Séance 1: Le fit test : 
Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je connais la réputation de ce programme, et son nom lui-même semble indiquer qu’il ne s’agit pas d’une séance de yoga. Mais en même temps je ne suis pas totalement étrangère aux squats et aux abdos, alors je me suis dit « peut-être que ça ne sera pas si difficile » haha. Ça, c’était avant. 
Le fit test est une séance plus courte, « seulement » une vingtaine de minutes, pendant lesquelles on fait un échauffement puis 8 exercices d’une minute : il faut noter ses performances. Cela servira de référentiel à la progression. Le fit test revient tous les 15 jours. 
On fait la connaissance de Shaun’T qui, de prime abord, semble tout à fait sympathique et cotoyable. Mais ça, c’était avant. 
Je dois avouer que je me suis sentie un peu bête lors de cette première séance à sauter toute seule devant mon ordi. 
Rien que l’échauffement m’a tué. Lorque Shaun T dit « maintenant vos muscles sont chauds, on va pouvoir commencer la séance » moi je me noie déjà dans une marre de transpiration. Mes muscles ne sont pas « chauds » ils ont déjà brûlé.
Mais j’ai fait docilement les exercices en notant mes résultats. Je suis curieuse de voir l’ampleur des progrès. 
 
Séance 2 : Plyometric cardio circuit (ça donne envie hein ?)
Cette fois c’est une vraie séance : 40 minutes. 
Je sais à quoi m’attendre pour l’échauffement. Je le fais en entier, pas toujours aussi vite ni aussi bien que les autres. D’ailleurs c’est le cas pour tous les exercices. Entre chaque exercices il y a 30sec de récup’. Arrivée à la moitié de la séance, je suis obligée de mettre pause et de prendre quelques minutes supplémentaires de récup car mon cœur doit être à 230 pulsations min. Mais je reprends. Il faut sauter, s’accroupir, sauter, sauter différement, s’accroupir, sauter … ça n’arrête jamais. 
Je bois quasiment 1,5L d’eau pendant ces 40 minutes. 
 

soyons honnête, lorsque Shaun’T dit « take a break, and grab some water »  moi je me sens comme ça 

 
 
 
Séance 3 : Cardio power & Resistance 
Coucou les pompes. 
Aujourd’hui, ça sera Pompe, saut, pompe, saut. mort. 
 
Il faut faire une pause ici pour parler de la douleur ENTRE les séances. Sans même bouger les bras, ils me font mal. Le fait même d’avoir des bras est douloureux. 
Le moindre déplacement (je ne vous parle même pas de monter les escaliers) est comme une séance supplémentaire. D’ailleurs je ne m’assoie plus, je passe de debout à allonger.
Je découvre toute la signification du terme « tétanie musculaire » pour les séances, et « agonie musculaire » entre les séances. C’est un peu comme après un marathon (et je sais de quoi je parle) mais… en pire.  
Le matin du 4° jour, j’espérais que les courbatures seraient parties. Mais non. 
 
Séance 4 : Cardio recovery
Je fonde beaucoup d’espoir dans cette séance. Je suis assez bilingue pour comprendre le mot « recovery »… peut-être qu’on ne va faire que des étirements ? hein ? (haha. non.) 
La séance est en effet plus courte et plus  »  »  » douce  »  » « . Il paraît qu’on travaille les muscles « en profondeur ». En tout cas, la douleur dans les cuisses, elle, elle est bien profonde. Ce n’est pas cardio, c’est de la douleur à l’état pur. 
Il faut faire des squats (bon, ça, ça commence à aller) il faut RESTER dans la position squats (ha ça commence à piquer) il faut contracter les cuisses dans cette position (heu ok mais en fait non. ) puis il faut faire des petits squats (au cas où ton muscle ne s’était pas encore dissout dans l’acide lactique) 
 
Séance 5 : Pure Cardio
Cette séance est sensé être une des plus dures. D’ailleurs, pendant tout l’échauffement Shaun’T répète qu’il a très peur de ce qui va arriver. (Toujours rassurant hein)
Je ne trouve pas qu’il s’agit vraiment de la plus dure dans le type d’exo : par contre elle compte beaucoup moins de pauses. Donc très vite on atteint la tachycardie 
 
Séance 6 : Plyometric cardio circuit à nouveau
Bonne nouvelle, les courbatures ne sont plus là !
Je commence à prendre le rythme,  (c’est un grand mot hein, disons que je sais à quoi m’attendre) et à moins « subir » : je prends un peu de contrôle. 
 
REPOS le jour suivant !! ALLELUIA 
 
J’en suis maintenant à presque 3 semaines. Voici mon premier bilan : 
– les moins : je ne vois pas d’effets sur la balance, ni même physiquement pour le moment (à vue d’oeil). Je n’ai pas l’impression d’avoir plein d’énergie, comme certains le disent. Je suis un peu fatiguée des jambes toute la journée. C’est parfois difficile de caser les 40 minutes le soir (ou le matin !) le pire étant la double séance qui arrive dès la 2° semaine et qui prend un bonne heure… 
Je suis obligée de ralentir sur la course à pied. J’essaie d’y aller une ou deux fois par semaine, une demie heure mais pas plus… 
– les plus : à défaut d’avoir des résultats sur la balance, le deuxième fit test a été très encourageant avec de véritables progrès. On le sent pendant les séances : j’arrive à accélérer pour l’échauffement, et à tenir de mieux en mieux les exercices. 
Je ne me sens pas plus en forme mais je me sens plus en contrôle de mon corps, et plus agile. (je n’ai pas ENVIE de sauter partout, mais s’il faut sauter, se baisser etc, je trouve cela plus facile )
 
Il y a une petite lassitude qui s’est installée depuis hier. J’espère que c’est passager. En tout cas, je compte bien continuer. Pour le moment j’ai pour but de finir le premier mois. On verra ensuite 🙂 

 
 
Et vous ? Ça vous tente ? Vous en avez testé d’autres ? 
 
Publicités

Une réflexion sur “J’ai testé Insanity … et je ne suis pas encore morte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s